[Article 13] Islam, entre mythes et réalité : Introduction

[Article 13] Islam, entre mythes et réalité : Introduction

بسم الله الرحمن الرحيم

Introduction

Islamisme, communautarisme, fondamentalisme, intégrisme, séparatisme…etc, encore combien de « -isme » seront-ils introduit pour stigmatiser l’Islam et la communauté musulmane ? Il est fatiguant de voir la propagande quotidienne anti-islamique par des prêcheurs de haine, des intellectuels et islamologues auto-proclamés, des « imams » ignorants, égarés et égareurs. Cette désinformation alimente l’orchestration d’une ingérence pour essayer de réformer l’Islam de l’intérieur. Dans ce contexte suffocant, non seulement, il est nécessaire de clarifier certains points pour dissiper les doutes et les calomnies qui sont répandus sur l’Islam, mais aussi, il est un devoir pour les musulmans de s’unir sur la vérité afin de défendre l’Islam de ces accusations et de lutter contre les injustices via nos paroles et nos écrits, et cela sans violences ou insultes mais plutôt avec intelligence et bon comportement :

ادْعُ إِلَىٰ سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ ۖ وَجَادِلْهُم بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ

Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.i﴿

Malheureusement, certains musulmans dû à un manque de savoir islamique et ayant un complexe d’infériorité, tombent parfois dans les pièges tendus par les médias. Nous allons voir, par la permission d’Allah, comment ces accusations ne sont en réalité, que des conjectures sans fondements, tel qu’Allah le dit dans Son Noble Livre :

وَمَا يَتَّبِعُ أَكْثَرُهُمْ إِلَّا ظَنًّا ۚ إِنَّ الظَّنَّ لَا يُغْنِي مِنَ الْحَقِّ شَيْئًا ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ بِمَا يَفْعَلُونَ

Et la plupart d’entre eux ne suivent que conjecture. Mais, la conjecture ne sert à rien contre la vérité! Allah sait parfaitement ce qu’ils font.ii﴿



Disponible sur Google Play

Les musulmans doivent savoir qu’à l’époque du Prophète Muhammad, la communauté musulmane luttait contre les idoles et statues qui étaient associées à Allah dans l’adoration, tandis qu’aujourd’hui ce sont des idéologies qui sont adorées en dehors d’Allah.
Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est nécessaire d’établir quelques principes :

  • Tout au long de cette série d’articles, j’utiliserai le terme « Allah » pour désigner Dieu. En effet, le terme Allah qui vient de Al-Ilâh en arabe, signifiant « Celui qui mérite d’être adoré », est le terme de l’unicité pure. Plusieurs formes peuvent découler du mot « dieu », tels que la forme plurielle : dieux, ou féminine : déesse, ou encore adjectivale : divin, tandis qu’il est impossible de faire de même pour le terme « Allah », ce terme désigne Celui qui mérite d’être adoré et rien d’autre, il est donc le plus adapté sachant que l’Islam est la religion du monothéisme pur.
  • Il faut savoir que les textes fondateurs de l’Islam, que sont le Qur’an et la Sunnah*, sont préservés et inaltérés, depuis qu’Allah les a révélé au Prophète Muhammad (et non « Mahomet ») jusqu’à aujourd’hui, et ce jusqu’à la fin des temps, n’en déplaise à certains. Ceci est une caractéristique spécifique à la religion islamique et à aucune autre religion. Effectivement, l’Islam est préservé à travers les chaînes de transmissions qui remontent jusqu’au Messager d’Allah , ces chaînes de transmissions sont elles aussi préservées grâce aux biographies précises des narrateurs qui composent ces chaînes, qui sont sauvegardées. Par exemple, d’une part, le Qur’an est préservé sous forme orale ; aujourd’hui des centaines de milliers, voire des millions de musulmans dans le monde, allant de l’enfant de sept ansiii à la personne âgée de soixante-dix ansiv, connaissent par cœur le Qur’an dans son entièreté. D’autre part, le Qur’an est préservé via les écrits, on retrouve d’ailleurs aujourd’hui des manuscrits datés au Carbone 14 qui remontent entre l’époque du Prophète et des premiers califes de l’Islamv. C’est Allah, le Créateur des cieux et de la terre qui est garant de la préservation du Qur’an :

إِنَّا نَحْنُ نَزَّلْنَا الذِّكْرَ وَإِنَّا لَهُ لَحَافِظُونَ

En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien.vi﴿

*Sunnah : synonyme de « hadith », c’est la tradition prophétique ; cela correspond aux paroles, aux actes, à l’approbation et à la description du Messager d’Allah . En effet, avec le Qur’an, la Sunnah est aussi la révélation d’Allah :

وَمَا يَنطِقُ عَنِ الْهَوَىٰ ۝ إِنْ هُوَ إِلَّا وَحْيٌ يُوحَ

et il ne prononce rien sous l’effet de la passion; ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée.vii﴿

De ce fait, comme pour le Qur’an, la Sunnah est aussi préservée par Allah le Très Haut.

L’Islam est une religion complète. C’est-à-dire que, premièrement, c’est une croyance universelle destinée à l’ensemble des êtres humains sans limite temporelle ou spatiale, elle comporte des adorations et toutes les instructions nécessaires pour notre relation avec Allah mais aussi avec les hommes. De plus, la croyance islamique contient les informations vitales pour l’individu pour cette vie présente et pour la vie après la mort. Deuxièmement, l’Islam est une religion qui est complète car elle n’a besoin ni d’ajouts, ni de suppressions, ni de réformes, Allah le Seigneur de l’Univers, l’a complété durant la vie du Prophète :

الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الْإِسْلَامَ دِينًا

Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vousviii﴿

Par ailleurs, on comprend aussi de ce verset que seul l’Islam est agréé comme religion auprès d’Allah, rendant ainsi obsolètes les révélations précédentes.
En outre, le Messager d’Allah nous indique que la pire des choses sont les choses nouvellement introduites au nom de la religion, c’est-à-dire les innovations (religieuses) :

وَشَرَّ الأُمُورِ مُحْدَثَاتُهَا وَكُلَّ مُحْدَثَةٍ بِدْعَةٌ وَكُلَّ بِدْعَةٍ ضَلاَلَةٌ وَكُلَّ ضَلاَلَةٍ فِي النَّارِ

« Certes les plus mauvaises choses sont les choses nouvelles et chaque chose nouvelle est innovation, et chaque innovation est égarement et chaque égarement est en enfer »ix

⇒ L’Islam est donc fait pour être préservé et suivi et non pour être réformé.

  • Cet article contient quelques sagesses de l’Islam que j’ai pu recenser selon mes capacités, mais cela ne signifie pas que ce sont les seules sagesses que l’on peut extraire des différents aspects de l’Islam. Il faut aussi reconnaître que certaines sagesses sont connues par l’homme, d’autres Allah Seul les connaît :

« Les serviteurs peuvent connaître la sagesse dont Allah les informe, comme ils peuvent ne pas la connaître. L’ignorer n’implique pas son inexistence. […] Le serviteur ne peut cerner Allah et Ses Attributs. La raison ne peut cerner toutes les sagesses voulues à travers les actes du fait de ses capacités restreintes. »x

 

Étudions maintenant de plus près quelques accusations qui sont émises sur l’Islam :

۞۞۞

 



والله تعالى أعلم

Disponible sur Google Play

x Les finalités des prescriptions islamiques, selon la doctrine des Anciens – Ahmad al-Najjâr

admin

Related Posts

[Article 13-2] Islam, entre mythes et réalité : « L’Islam s’est répandu par l’épée »

[Article 13-2] Islam, entre mythes et réalité : « L’Islam s’est répandu par l’épée »

[Article 13-1] Islam, entre mythes et réalité : « La Shariah est barbare !»

[Article 13-1] Islam, entre mythes et réalité : « La Shariah est barbare !»

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *